Folk Music & Protest Songs

Folk Music & Protest Songs

Le 15 Février 2018 9:00 pm jusqu'au 15 Février 2018 11:30 pm

À Le Puy de la Lune-Le Caveau de la Michodière

Mois: Fevrier

Mots clés: Folk

Visites: 655


6 euros

Folk Music & Protest Songs

‘L’Histoire des Etats-Unis, de 1929 à aujourd’hui, à travers le prisme de la ‘Folk Music’ et des chansons contestataires issues du répertoire de Woody Guthrie, Pete Seeger, Bob Dylan, Bruce Springsteen’ Un spectacle qui tisse le lien entre 4 artistes cultes de la musique et de la culture américaine, 4 icônes de leurs générations, 4 voix étroitement liées par leurs histoires personnelles et les histoires qu’ils racontent. 4 personnages qui ont marqué l’Histoire. 

Un concert original qui présente des versions personnalisées d’œuvres majeures du patrimoine musical américain. il publie un album hommage à Pete Seeger « We shall overcome- the Seeger sessions » dans lequel il revisite des chansons folk, travaux de rénovation du patrimoine de la musique américaine. Bruce Springsteen adapte le standard « How can a poor man stand such times and live » en ajoutant des couplets qui posent des questions sur la gestion politique de la catastrophe naturelle. Springsteen et le Seeger Sessions Band débutent leur tournée au Jazz festival de New Orleans. Symbole. Reed, sur fond de prohibition et de crash boursier. S’en suivent ‘la grande dépression’ et les dust bowls qui balayent le Midwest et le sud des Etats-Unis. Nous prenons le train en direction de la Californie avec Woody Guthrie, l’icône de la Folk music dont le parcours comporte beaucoup de similitude avec Tom Joad, le personnage de Steinbeck dans « les raisins de la colère ». Et Springsteen brosse le parallèle avec l’immigration clandestine mexicaine dans les années 90 dans l’album « The ghost of Tom Joad ». communiste dans le collimateur du Maccarthysme. Pete Seeger s’affiche en maître de cérémonie des hootennanies du Greenwich Village, le haut lieu de la contre-culture en plein American way of life-le modèle de vie des trente glorieuses. Il devient le chef de file des luttes pour les droits civiques, les mouvements pacifistes et adoube avec Joan Baez au Newport Folk Festival le jeune Bob Dylan, poète prolifique parti de son Minnesota pour New York afin de rencontrer son idole de toujours Woody Guthrie. du rock américain moderne. Son plus grand fan, un certain Bruce Springsteen, est lancé par le même producteur que Dylan, John Hammond. Bruce Springsteen devient une superstar mondiale avec « Born in the USA » (initialement intitulée ‘Vietnam’), une chanson qui raconte l’histoire d’un vétéran du Viêtnam de retour au pays. Le monde n’en retiendra que le refrain et se méprend à la considérer comme un hymne patriotique. attentat du world trade center avec « The Rising », pose les questions sur les raisons de la Guerre en Irak dans « Devils & Dust ». Et en 2012, l’album « Wrecking Ball » dépeint une Amérique en pleine crise économique, causée par l’éclatement de la bulle financière et la crise des Subprimes. Comme en 1929. L’Histoire est un éternel recommencement. également animé pendant 10 ans une émission sur Radio Arverne ‘Midnight Road’ consacrée à la musique nord américaine. Il étudie l’œuvre musicale de Bruce Springsteen depuis 1988. imposant. Il a écumé les routes de France pendant 10 ans au sein du duo ‘Long Way’. Il a commencé l’harmonica après avoir vu un concert en Angleterre des pères de la Folk Music ‘Sonny Terry et Brownie Mc Ghee’